Retour au sommaire  


  Blog commencé le 22 mars 2020 (Tous droits réservés - TECHNETEA)  

Article de blog   (Partie 1)
Technetea et le coronavirus Covid-19

Développements Electroniques





Il est un proverbe selon lequel l'habit ne fait pas le moine. Dans le domaine professionnel, il est un mot maître qui est celui de compétence et il n'y a rien de plus reprochable que l'amateurisme et l'improvisation aveugle.

Une vérité est souvent plus utile à dire qu'une communication baignée de bonnes intentions. Il n'est pas question ici d'alimenter des polémiques en pointant les errements face à une menace prévisible, mais des enquêtes devront plus tard être menées pour expliquer l'impréparation dont nous subissons tous mortellement les effets.

Cette page ne se veut pas un recueil d'informations, mais seulement un moyen de communiquer sur les raisons qui ont alimenté les réflexions concernant la meilleure conduite à tenir pour Technetea.

Pour ce qui est donc de Technetea, l'activité est à l'arrêt. D'une part parce que les clients sont également dans un état de semi fonctionnement, mais surtout parce que Technetea se refuse d'approvisionner du matériel en obligeant des fournisseurs à prendre des risque en conditionnant des produits non vitaux, ou en obligeant des transporteurs à propager involontairement le virus de zones touchées à des zones provisoirement épargnées.

En cette période où certains vont mourir à cause de nos erreurs, je pense, en tant que gérant d'une société et en tant qu'être humain, qu'il est du devoir de chacun de prendre ses responsabilités afin de se protéger et de protéger les autres aux travers de ses actes en les réduisant à des besoins strictement vitaux.




D'après des articles disponibles sur Internet, jusqu'à 80% de la tranche de population infectée pourrait être asymptomatique (pré-symptomatique ou peu symptomatique), c'est à dire qu'elle ne ressent pas les effets de la maladie alors qu'elle est porteuse du virus.

Une personne asymptomatique est-elle contagieuse pour autant ? Oui, car son corps multiplie le virus.

Est-elle moins contagieuse qu'une personne malade ? Oui, nous dit-on, parce qu'elle ne tousse pas ! La réponse est évidemment bien moins affirmative que ça, car la personne qui ne se croit pas atteinte prend moins de précautions, ne porte pas de masque, multiplie les contacts sans protection notamment avec les personnes âgées (les parents).

Il faut être conscient qu'en parlant, chacun émet des micro-gouttelettes de salive et de vapeur d'eau potentiellement infectées, qui peuvent rester en suspension dans l'air pendant plusieurs heures avant de se déposer. Voir à ce propos ce document PDF (en particulier la page 9), qui décrit la transmission aérienne des agents infectieux.

Qui oserait dire qu'il n'y a pas de risque à traverser sans protection un milieu potentiellement infecté par la personne qui y est passée quelque temps plus tôt ?

D'ailleurs nous ne sommes sans doute pas tous égaux entre pays, en fonction de nos habitudes culturelles qui peuvent réduire ou accentuer la transmission, et en fonction de la langue qui provoque l'émission plus ou moins importante de micro-gouttelettes en parlant.


Le nombre de contaminés est sans aucun doute beaucoup plus important qu'on ne le dit, car il ne prend en compte que les personnes qui vont consulter et qui seules sont dépistées. Il est en conséquence faux de dire que le port du masque est inutile pour les personnes bien portantes, car qui sait s'il est un individu sain ou un porteur asymptomatique ?

Combien de temps le virus reste-t-il actif lorsqu'il se trouve sur une surface inerte, telle que papier, plastique, métal, vêtements ? Une réponse générale n'est pas possible, car cela dépend de la nature du support, de l'humidité et de la température. En cela à priori les spécialistes s'accordent par comparaison avec des virus équivalents sur des expériences antérieures, pour estimer une période pouvant aller de quelques jours jusqu'à exceptionnellement 9 jours en fonction de l'humidité !



Il est évident que le confinement est une bonne chose et DOIT être respecté individuellement sauf s'il n'est absolument pas possible de faire autrement. Mais depuis bientôt 2 semaines il nous est répété que nous risquons de vivre un scénario à l'italienne, et alors que les courbes vont actuellement dans ce sens, quelles sont donc les mesures préventives différentes qui sont prises dans notre pays pour l'éviter ? Peut-être aurait-il fallu dès le départ :

- faire des prélèvements sur certaines surfaces de contact pour évaluer le niveau de circulation du virus dans la population selon les villes et régions

- définir un stricte cloisonnement des zones afin de circonscrire la contagion

- réserver les grands axes de communication qu'aux professionnels du transport de nourriture

- obliger tous les livreurs à se faire dépister tous les 4 jours et à présenter un certificat médical en cas de contrôle

- obliger les policiers chargés des vérifications à porter un masque de protection, et à ne pas toucher les documents ni à main nue ni avec des gants

- obliger à nettoyer très périodiquement les surfaces propageant le virus par contact dans les lieux accueillant du public (poignées de porte, touches de lecteur de carte bancaire, tapis de caisse, comptoirs, stylos, sols, ...)

- mettre en place des circuits courts dans les magasins d'alimentation pour éviter d'avoir à traverser tout le magasin pour aller chercher un produit de première nécessité à l'autre bout

- décréter des heures d'ouverture en fonction de l'âge pour éviter les files d'attente (comme à l'entrée des magasins)

- changer périodiquement les gants pour ceux qui manipulent des objets potentiellement contaminés afin d'éviter la propagation sur des supports sains

- faire signer une charte de bonne conduite aux professionnels de l'alimentation (charte affichée à l'entrée du magasin)

- désinfecter les surfaces dans les transports en commun (autobus) ou effectuer une rotation pour laisser au virus le temps nécessaire pour qu'il s'élimine de lui-même

- etc, etc, ....



Parce que chacun sans exception, est éminemment acteur dans la diffusion de l'épidémie, des habitudes individuelles simples et de bon sens doivent absolument être prises :

- réduire le nombre de contacts en vis à vis avec les autres

- prendre l'habitude de parler à l'autre sans se regarder face à face pour éviter les projections

- ne pas tousser sur quelqu'un ! (expérience personnellement subie il y a quelques jours)

- garantir une distance de sécurité avec les autres

- se moucher en évitant de partager avec les autres !

- réduire au maximum les déplacements et éviter les contacts directs dans les parties communes (poignées de porte, ascenseur, ...)

- se laver souvent les mains au savon, car le virus est autour de nous sur les surfaces inertes que nous touchons continuellement (ce type de virus est vulnérable aux savons et détergents)

- se laver les mains après avoir été aux toilettes ou après s'être mouché (ce n'est malheureusement pas une règle évidente pour tout le monde)

- porter un masque (un foulard, ou un châle) dans un environnement partagé (comme un magasin), par respect pour les autres et pour éviter de devenir soi-même un élément de contagion en traversant un milieu à risque

- entrer dans un lieu public seul et non pas en famille, afin d'abaisser le risque de le contaminer

- en rentrant chez soi, se déchausser, se changer, se moucher, se laver les mains et la figure

- etc, etc, .... Cette liste d'idées n'est bien sûr pas exhaustive.



Manifester son soutient aux personnels de santé en faisant du bruit sur les balcons à 20h ne sert strictement à rien. Pour l'intérêt de nos collègues, de nos parents, de nos amis, de nos voisins, il n'est pas interdit à chacun d'avoir individuellement une idée pour couper les chaînons qui permettent la transmission de cette épidémie.

Agissons tous de concert, face à la menace il est peut-être encore temps de réagir.




***********************************************************************************************
  Mise à jour du 6 avril 2020 (Tous droits réservés - TECHNETEA)

Quinze jours se sont écoulées depuis l'écriture du premier article, et l'épidémie de coronavirus Covid-19 progresse dans le pays et dans le monde. Il y avait alors en France le 22 mars dernier 674 décès comptabilisés, et ce soir il est fait état de 8 911 morts (6 494 à l'hôpital et 2 417 dans les EHPAD), c'est à dire le total atteint par l'Italie il y a 11 jours.


Covid-19 en France - 6 avril 2020

La sortie de la période de confinement n'est malheureusement pas encore envisageable et pour ce qui est de Technetea comme sans doute pour beaucoup de sociétés et de commerces "non essentiels", l'entreprise est toujours à l'arrêt avec des conséquences aujourd'hui incalculables parce qu'il est impossible de savoir combien de temps cela va encore durer.

Même s'il est évident qu'un grand nombre des décès est imputable à des contagions avant la date de début de confinement, si tout le monde était attentif tout en respectant le confinement, si des mesures de cloisonnement étaient mises en place, peut-être pourrions nous en voir la fin. Mais les exemples d'imprudence ou d'insouciance sont encore trop nombreux, car on fait croire aux gens qu'il suffit de ne pas se serrer la main, d'observer une distance de sécurité et de se laver régulièrement les mains pour échapper à la maladie et être neutre vis à vis de sa transmission. Quelle absurdité coupable !

Vu ici même, des jardiniers qui viennent tondre les pelouses en pleine période de confinement avec un syndic de copropriété qui trouve ça normal et sans risque !

Dans cette période tragique qui nous touche TOUS, il est indispensable d'adopter une attitude responsable.

Il ne faut pas perdre de vue que la transmission se fait :

- en touchant des objets contaminés (poignées de porte, touches et boutons électriques, objets divers) puis en amenant directement ou indirectement le virus aux voies respiratoires

- mais surtout par l'air, en traversant un nuage de micro-gouttelettes contaminées expirées par les personnes qui nous ont précédé, que ce soit en toussant, en parlant ou même en respirant, ceci avant tout dans les endroits clos (magasins, ascenseurs, transports en commun). Tout le monde a déjà pu remarquer que la respiration provoque de la buée sur une vitre froide, cela rend le problème tout à fait visible en imaginant que le virus s'y trouve.

    Ne pas oublier que ces micro-gouttelettes en suspension dans l'air se déposent ensuite sur toutes les surfaces accessibles, le sol mais aussi les emballages, et que le virus peut y rester encore actif plusieurs jours. Déposer des paquets de nourriture à la porte de ses parents âgés pour éviter le contact direct ne suffit pas, le virus est potentiellement sur les paquets apportés.



Limiter l'expansion de ce virus est de la responsabilité de tous, en adoptant des gestes barrière de manière à ne pas laisser le virus entrer chez soi :

- limiter au stricte indispensable les sorties hors de chez soi

- se protéger lorsque l'on est dans un espace partagé (même pour aller chercher son courrier quand on vit dans un immeuble)

- "se décontaminer" en rentrant chez soi, en ayant à l'esprit que le virus entre avec nous dans notre maison. Il est potentiellement sur nos mains, notre visage, nos vêtements, nos chaussures et les objets que nous rapportons du dehors.

    Ce virus ne résiste pas au savon, et s'élimine de lui-même en quelques jours s'il se trouve sur une surface inerte. Ce qui ne peut pas être nettoyé doit être laissé sans le toucher pendant quelques jours.



Portez un masque, ou à défaut au moins un foulard ou un châle pour faire un écran au niveau des voies respiratoires, sans oublier de respecter des gestes de bon sens en le manipulant car il est potentiellement un concentré de virus, notamment en le laissant s'assécher plusieurs jours dans un endroit sec à l'écart avant de le réutiliser.

PORTEZ UN MASQUE pour vous PROTEGER et par RESPECT POUR LES AUTRES, à chaque fois que vous êtes dans un espace partagé avec les autres.

La solidarité, c'est d'abord et à tout point de vue, RESPECTER les autres.




***********************************************************************************************
  Mise à jour du 18 avril 2020 (Tous droits réservés - TECHNETEA)

Un mois s'est écoulé depuis le début du confinement dans notre pays. Nous avions alors officiellement au soir du 17 mars, 175 morts à l'hôpital et 7 730 cas constatés. Aujourd'hui 18 avril, il est fait état en fin de journée de 19 323 décès (hôpital + EHPAD) sans compter les décès en dehors de ces circuits, et plus de 100 000 cas constatés (le protocole appliqué pour le décompte des cas ne permet pas de suivre l'évolution de l'épidémie de manière fiable).

Covid-19 en France - Décès au 18 avril 2020

Alors que des pays bien moins touchés imposent déjà le port du masque (Tchéquie, Slovaquie, Pologne, ...), notre pays tergiverse encore et prévoit peut-être une mesure quand viendra le moment du déconfinement.

                 Population         Décès       Cas constatés         Décès pour               
	       (en millions)    (au 18 avril)	(au 18 avril)    1 millions d'habitants

Pologne             38               347            8 742	           9              
Tchéquie	   10.5              181            6 606                 17
Slovaquie           5.5               11            1 089                  2

France		    67	            19 323       > 100 000               288              

               (Sources Internet pour la population et Worldometers pour le nombre des décès)
Le nombre de décès est celui communiqué par le pays, il ne représente pas forcément le total complet

La situation actuelle donne l'impression que tout n'est pas fait pour enrayer la contagion, mais qu'il s'agit seulement de lisser l'explosion des cas afin de ne pas engorger les hôpitaux en espérant créer avec le temps cette hypothétique immunité collective chère à certains gourous.

Fort heureusement je constate qu'il y a de plus en plus de gens qui portent un masque dans la grande surface où je fais mes courses. Je dirais qu'il y en a actuellement plus de 20% et c'est plutôt rassurant.

Tout nouveau matériel doit être accompagné d'un mode d'emploi pour en expliquer son usage, son efficacité et ses limites. Comme déjà écrit en début d'article, le virus se propage par les micro-gouttelettes contaminées expirées, et un masque sert de barrière dans les deux sens : à la fois pour se protéger, et pour ne pas souiller l'environnement pour les autres alors que l'on ne sait pas si l'on est contagieux ou non.

Un masque n'est pas d'une efficacité absolue, et son efficacité dépend grandement de son modèle et de la durée d'utilisation. En fonction de sa réalisation, il perd rapidement son pouvoir de protection, et le virus diffuse entre les fibres du masque pour se retrouver sur l'autre face par le flux d'air de la respiration et l'humidité dont il s'imbibe. Pour le réutiliser, il faut le laver en respectant soigneusement les consignes données dans son mode d'emploi, ou alors le laisser plusieurs jours à l'écart dans un endroit sec le temps que le virus devienne de lui-même inactif.

Un masque doit être manipulé avec grand soin, car il est potentiellement un concentré de virus. Vu cette semaine, un caissier qui touchait toutes les quinze secondes son masque avec ses gants pour se découvrir le nez puis le remettre. S'il est porteur du virus, il est évident qu'il le dépose ensuite sur tous les objets qu'il touche en les passant à sa caisse. Les magasins d'alimentation, où nous sommes tous obligés d'aller régulièrement, représentent à coup sûr un des endroits les plus responsables de la propagation du virus pendant cette période de confinement.

Il faut remarquer que le port des gants peut être contre-productif s'ils ne sont pas changés fréquemment, car il sont dans certains cas un vecteur potentiel de l'épidémie. Il serait peut-être plus intéressant pour ceux qui manipulent des articles douteux, de se laver régulièrement les mains ou de se désinfecter régulièrement les mains avec une solution hydro-alcoolique. D'ailleurs sur les photos d'officiels chinois, on peut voir qu'ils portent un masque mais pas de gants.


Personnellement j'utilise un masque dans tous les espaces partagés et je m'impose un confinement stricte dont je ne suis sorti que 6 fois en un mois, uniquement pour des achats essentiels de nourriture. Je constate dans ma ville, que je suis l'un des rares piétons, mais il y a manifestement plus de circulation automobile aujourd'hui qu'aux premiers jours du confinement. Je ne sais pas si la présence policière était dissuasive, mais dans les premiers temps je voyais les véhicules de police très présents, et jeudi dernier toujours sur le même trajet je n'en ai vu aucun.

Une société d'ingénierie comme Technetea reçoit habituellement ses commandes entre mi-janvier et mai. Est-ce que cette période de confinement et l'arrêt des affaires qui en découle, va provoquer une année blanche ? En tant que gérant de la société, cela m'inquiète au plus haut point.

D'après les chiffres donnés, la France a subi une chute de 6% de son PIB au premier trimestre alors que le confinement n'a été appliqué dans le pays que sur les deux dernières semaines du trimestre ! A ce rythme là un désastre nous attend, aussi bien des entreprises que de nombreuses personnes ne se relèveront pas.

Pour notre futur à tous, il est indispensable que tout le monde en prenne conscience et que chacun fasse preuve de civisme de manière à favoriser urgemment un retour à la normale.

Message à Mr Leclerc et autres grandes enseignes

Vous êtes présents dans des pays où le port du masque est obligatoire. Pourquoi ne vendez-vous pas des masques à l'unité par exemple au passage à la caisse (un client, un masque) ?

Le virus ne se propage pas tant à l'air libre que dans vos magasins. Aujourd'hui, plus il y aura de monde portant un masque dans vos magasins, moins il y aura de nouveaux cas. N'attendez pas une directive du gouvernement, FAITES LE !


Quelques liens Internet à titre documentaire pour ceux qui s'intéressent au sujet :
(Le rédacteur de cette page ne saurait être tenu responsable des publicités, virus ou autres malware qui pourraient être intégrés à ces liens)

---- Le monde face au Covid-19 ----
Ailleurs dans le monde (Slovaquie, Chine, Russie) : un saisissant contraste de communication d'un pays à l'autre
La détresse des livreurs, acteurs de la propagation du virus malgré eux
Autriche : Le port du masque dans les supermarchés
Pologne : Des distributeurs de masques dans la rue

---- Informations médicales et articles d'investigation ----
(Video YouTube) Interview du Pr Didier Raoult
Interview du Dr Philippe Klein
Historique de la pandémie - A la recherche du "patient zéro"
Le Covid-19 présent dans l'Oise dès janvier 2020

---- Le visage de Wuhan avant l'épidémie (lors des jeux mondiaux militaires du 18 octobre au 27 octobre 2019) ----
(Video YouTube) Reportage : Partie 1 (très jolie image de nuit à la fin)
(Video YouTube) Reportage : Partie 2
(Video YouTube) Reportage : Partie 3
(Video YouTube) La cérémonie d'ouverture, présentation des jeux, le défilé des délégations, ...
(Video YouTube) Les sites de compétition


***********************************************************************************************
  Mise à jour du 5 mai 2020 (Tous droits réservés - TECHNETEA)

Nous sommes maintenant à quelques jours de la date prévue pour le début du déconfinement, et bien que les courbes des décès montrent une tendance à l'amélioration, peut-on aujourd'hui encore faire confiance aux chiffres communiqués ?

Le nombre de cas confirmés de Covid-19 n'est pas représentatif de la circulation de l'épidémie en France, comme en convenait déjà Santé publique France dans son point épidémiologique hebdomadaire du 16 avril. Le nombre de décès est sans aucun doute sous-estimé car il ne tient pas compte des décès à domicile. Quant au nombre de nouvelles admissions à l'hôpital, il perd sa signification si l'on utilise l'ambulatoire. Mais une chose est certaine, la France compte ce soir au moins 25 000 morts du Covid-19 en moins de 2 mois, dont presque 10 000 en EHPAD là où les hébergés auraient dû en théorie être d'autant plus protégés.


Covid-19 en France - Décès au 5 mai 2020 Covid-19 en France - Décès EHPAD au 5 mai 2020

A la vue des seules courbes, il est encore trop tôt pour savoir si nous touchons à la fin ou si la tendance est de continuer à grimper de manière plus modérée, mais il est certain que le confinement n'est pas étanche à 100 %, et c'est d'autant plus inquiétant au moment où on nous parle de déconfinement. Après avoir en partie raté son confinement, la France va-t-elle aussi rater son déconfinement avec la même improvisation, ce qui va conduire à une deuxième vague épidémique ?

Néanmoins, j'ai envie désespérément d'y croire au succès de ce déconfinement, que tout reprenne sa place, tout simplement parce que j'ai envie de recommencer à vivre, de voir l'entreprise à nouveau fonctionner.

Mais pour pouvoir fonctionner, une entreprise comme Technetea doit commander des composants électroniques qui proviennent de stocks situés en Belgique, au Royaume Uni, aux USA. Peut-on faire venir ces pièces en France sans faire courir de risques ? Sans mettre en danger les personnes qui sont obligés de les conditionner et celles qui sont obligés de les acheminer ?

Depuis le 22 mars, date à laquelle a commencé ce blog, j'appelle à l'utilisation du masque comme moyen de protection prioritaire. Combien de morts en moins si des masques avaient pu être distribués à tout le monde en France dès le départ de l'épidémie ? Le premier des gestes barrière, c'est le port du masque !

Je me doute bien que cette page n'est seulement lue que par les quelques amis et clients auxquels je l'ai envoyée (et encore ce n'est pas sûr), mais on commence enfin à voir des photos de politiques français portant un masque. En terme de communication c'est excellent. Après des mois de déni, le bon sens commence à faire surface. Attention, le Covid-19 peut également entrer par les yeux ...

Mais on voit malheureusement aussi beaucoup de politiques parisiens parader sans masque. Alors là pour le coup, en terme de communication c'est un désastre. L'homme moderne est un animal incorrigiblement insouciant. Il faut bien comprendre qu'attraper la maladie malgré les précautions prises est une fatalité, mais transmettre la maladie en faisant fi des précautions fondamentales est criminel.

Récemment, il a été publié que le génome du virus a été détecté dans les eaux usés de la ville de Paris, qu'il a aussi été détecté dans le réseau d'eau non potable, et en plus on ose nous avouer seulement maintenant et le plus naturellement du monde que le phénomène était suivi dès le départ ! (voir lien N°1 ci-dessous)

Ceci a de quoi révolter, car outre le fait que des informations primordiales ont été cachées, qui auraient pu changer le comportement des français face au risque de la maladie, il est évident que pour pouvoir détecter le génome du virus dans les eaux usées de Paris il faut un nombre de contaminés beaucoup plus important que le chiffre de seulement 3 661 cas attestés pour la France toute entière qui nous avait été donné comme dernier chiffre référence au soir du 13 mars juste avant le week-end des municipales !!!

Un autre point qui mérite l'attention, est de se poser la question si l'épidémie de Covid-19 est une crise mondiale, ou si c'est dans ses effets concrets plutôt une crise occidentale ? Le tableau ci-dessous représente les chiffres des 10 pays du monde qui ont déclaré le plus de décès. A noter le fort écart de décès entre le groupe des 5 premiers et les suivants, la Belgique arrivant tristement en tête dans le classement du nombre de décès par millions d'habitants.

A titre comparatif sont ajoutés en fin de tableau, les 5 pays les plus touchés d'Asie.

                   Population               Décès               Décès pour            Rang pour les décès par
	     (arrondie, en millions)      (au 5 mai)	   1 million d'habitants        million d'habitants

USA                  328                    72271                   220                        8eme 
Royaume Uni          66.5                   29427                   442                        4eme
Italie                60                    29315                   488                        3eme
Espagne               47                    25613                   545                        2eme
France                67	            25531                   381                        5eme            

Belgique             11.5                    8016                   697                        1er
Brésil               210                     7921                    38                      > 15eme
Allemagne             83                     6993                    84                      > 15eme
Iran                  82                     6340                    77                      > 15eme
Pays-Bas              18                     5168                   287                        6eme
 ... etc ...

Chine               1400                     4633                     3
Inde                1350                     1571                     1
Indonésie            268                      872                     3
Philippines          107                      637                     6
Japon                126                      536                     4
Pakistan             212                      514                     2

               (Sources Internet pour la population et Worldometers pour le nombre des décès)
Le nombre de décès est celui communiqué par le pays, il ne représente pas forcément le total complet

En considérant ces chiffres publiés le 5 mai, les 5 pays européens les plus touchés (Royaume Uni, Italie, Espagne, France et Belgique) comptent ensemble 46 % des décès dus au Covid-19 dans le monde alors qu'ils ne représentent que 3.3 % de la population mondiale. En ajoutant les USA, le total des décès pour ces 6 pays monte à 74 % des décès dans le monde, alors qu'ils ne représentent pourtant toujours que 7.5 % de la population mondiale.

Alors pourquoi une telle différence entre l'Asie et l'Europe ?!!  Pourquoi est-ce le monde occidental qui est le plus touché ?!!  Il est évident que plus la population est localement dense, plus le risque de contagion est rapide. Mais est-ce la seule raison ???  Heureusement les villes les plus peuplées du monde n'ont pour l'heure pas été touchées.

Actuellement le problème est bien chez nous, et avouons que pour des raisons politiques ou culturelles, nous sommes coupables de ne pas avoir été à la hauteur de l'accident. Nous n'avons pas été capables de réagir localement, nous avons mélangé intérêt du malade et intérêt économique, médication et philosophie comme cette hypothétique immunité collective. Si la Chine avait fait elle aussi ce pari, étant donné que des statistiques allemandes du début de la crise semblaient montrer un taux de décès s'approchant de 0.2% des contaminés, la Chine serait aujourd'hui sur le chemin des 2.8 millions de morts !!!   Et idem pour l'Inde !!!

Il est clair que les pays les plus touchés ont maintenant la lourde responsabilité de faire en sorte que la contagion ne se répande pas dans le reste du monde, particulièrement dans les pays qui n'auront pas les moyens de s'offrir le matériel et les médicaments pour lutter contre la maladie.

Ne nous relâchons surtout pas à la date du début du déconfinement. Au contraire, gardons bien en mémoire nos erreurs et corrigeons les, car le virus est plus que jamais bien présent dans notre pays et autour de nous.


Quelques liens Internet à titre documentaire :
(Le rédacteur de cette page ne saurait être tenu responsable des publicités, virus ou autres malware qui pourraient être intégrés à ces liens)

(1) Le suivi de l'évolution de l'épidémie par l'analyse des eaux usés
La présence du Covid-19 dans les larmes
La contamination par les yeux

Vivre un confinement en Chine
Confinement à bord du paquebot Diamond Princess


***********************************************************************************************
  Mise à jour du 10 mai 2020 (Tous droits réservés - TECHNETEA)

Nous voici donc à J -1 de la première phase du déconfinement. Je constate ces derniers jours encore un peu plus de circulation automobile, je vois des gens qui lavent leurs voitures dans les stations de lavage. Mais nouveauté, il y a de plus en plus de piétons masqués, et surtout, plus de 50 % de personnes sont masquées dans le supermarché où j'ai l'habitude d'aller !

On y voit tous les type de masques, y compris des masques artisanaux. S'il n'y avait pas de masques disponibles en France au début de l'épidémie, pourquoi ne pas avoir incité les gens à se faire des masques artisanaux dès le début ?!!! Ah oui, j'oubliais ... le masque ne sert à rien, nous a-t-on répété au moment même du maximum de la contagion. Mais maintenant pour le déconfinement il va être obligatoire de le porter dans certaines circonstances sous peine d'amende !!! Le bon sens français a parfois de quoi surprendre ...

Mais quand une simple réunion de professeurs suffit pour créer un nouveau "cluster" dans un département pourtant déclaré "vert", n'y a-t-il pas de quoi s'inquiéter sur les conséquences d'un déconfinement peut-être à contretemps ? Le coronavirus est toujours là, et un confinement pas suffisamment stricte l'a au contraire bien répandu. N'y a-t-il pas un risque démesuré quand on sait qu'une seule personne contaminée suffit pour allumer un foyer ?...

Dans la précédente mise à jour (celle du 5 mai), il a été fait usage d'un chiffre représentant un taux de mortalité dû au Covid-19 de 0.2 %. Ce chiffre est très empirique, il ressort des données communiquées par l'Allemagne au début de l'épidémie quand le virus n'était pas encore très répandu et qu'il était pratiqué des tests systématiques sur la population. Cela donnait d'ailleurs plutôt un chiffre de 0.17 %. Dans une étude britannique de début mars, une simulation décrivait une situation très affolante en estimant un chiffre 2 à 4 fois supérieur.

Il est peut-être maintenant possible de vérifier sur des exemples concrets, si le ratio de 0.17 % est acceptable. Cela pourrait donner une certaine idée du nombre de décès pouvant être atteint dans un pays qui ne prendrait aucune mesure de protection, et attendrait que la situation se stabilise d'elle-même pour atteindre l'hypothétique immunité collective.

Le tableau ci-dessous représente les chiffres des 4 états américains les plus touchés dans le nord-est des USA, puis ceux de 2 états américains (Californie, Texas) très peuplés mais éloignés du centre de l'épidémie, et ensuite pour comparaison ceux de 5 pays européens dont 3 très petits. Le but est de comparer les tout petits pays avec ceux de plus grande superficie, car en principe d'autant plus le pays est petit et dense, plus rapidement se fait la contagion à toute la population.

Enfin la dernière ligne est un cas bien particulier, celui du paquebot Diamond Princess, où passagers et membres d'équipage avaient été maintenus en vase clos pendant le temps de la quarantaine.

                   Population                Décès            Ratio de décès pour          
	     (arrondie, en millions)      (au 10 mai)	        mille habitants 

New York             19.5                    26805                   1.37  
New Jersey             9                      9255                   1.0  
Massachusetts          7                      4840                   0.69  
Connecticut           3.5                     2932                   0.84  
           
Californie           39.5                     2695                   0.068  
Texas                 29                      1111                   0.038  

Belgique             11.5                     8656                   0.75 
France                67	             26380                   0.39
Saint Marin          0.034                      41                   1.2
Andorre              0.077                      48                   0.62
Monaco               0.038                       4                   0.11

Diamond Princess     0.0037                     13                   3.5 

            (Sources Internet pour la population et Worldometers pour le nombre des décès)
Le nombre de décès est celui communiqué par le pays, il ne représente pas forcément le total complet

Dans le cas particulier du Diamond Princess, le faux confinement dans les cabines et la promiscuité à bord font que le ratio de décès est le double de celui proposé, mais étant données les conditions à bord il n'est pas forcément à retenir. Dans le cas plus représentatif d'un habitat terrestre, 2 pays (Etat de New York et République de Saint Marin), dépassent déjà aujourd'hui le ratio de 0.12 %.

Il faut néanmoins se méfier des données moyennées par pays, car la densité de population n'est jamais homogène sur tout le territoire, la répartition de l'épidémie n'est jamais globale (par exemple en France, c'est le tiers nord-est qui a été pour l'instant le plus touché).

Les résultats d'un pays dépendent des mesures de protection prises sur place (confinement, masques obligatoires, etc ...), de la date de leur mise en application, et de leur stricte application. Les chiffres de la Principauté de Monaco montrent qu'ils s'en sortent plutôt bien.

Les chiffres actuels pour l'état de New York montrent que le ratio peut au moins atteindre 1.37 pour mille (0.137 %). Il ne reste plus qu'à l'appliquer par exemple sur la population française, pour voir que le fait de faire les idiots pourrait nous conduire à 90 000 décès au moins !

Le tableau montre également clairement que les USA sont maintenant face à un triple défi :

- épargner des vies autour de l'épicentre de New York

- empêcher la propagation de l'épidémie aux autres états des USA

- empêcher la propagation du Covid-19 en dehors de leurs frontières

Ces remarques sont bien évidemment également applicables aux pays d'Europe. Il s'agit de ne surtout pas reproduire l'épisode de la grippe espagnole de 1918-1919, tout en rappelant que la grippe espagnole n'a d'espagnole que le nom, que le virus a été amené en Europe par les soldats américains, et qu'il a ensuite été propagé au monde entier au moment de la démobilisation quand les soldats de la Grande Guerre sont rentrés chacun dans leurs pays respectifs.

"Ceux qui ne peuvent se rappeler du passé sont condamnés à le répéter."   George Santayana


Quelques liens Internet à titre documentaire :
(Le rédacteur de cette page ne saurait être tenu responsable des publicités, virus ou autres malware qui pourraient être intégrés à ces liens)

Des cas asymptomatiques dans les EHPAD aussi

Mise en confinement partiel d'une ville de 700 000 habitants en Chine après la découverte d'un nouveau "cluster"
Un "cluster" dans un collège de la Vienne

Le Covid-19 provoque-t-il des caillots de sang nécessitant parfois l'amputation ?
Le Covid-19 est-il la cause de symptômes proches du syndrome de Kawasaki chez les enfants
Suspection du Covid-19 dans des décès d'enfants avec symptômes proches du syndrome de Kawasaki


***********************************************************************************************
  Mise à jour du 12 mai 2020 (Tous droits réservés - TECHNETEA)

Aujourd'hui, première sortie sans attestation de déplacement dérogatoire. Il va falloir faire attention à ne pas faire n'importe quoi maintenant.

Première constatation, les voitures ne sont plus confinées ! J'avais perdu l'habitude et j'avais oublié qu'il y en avait autant ! Elles se ruent et klaxonnent sur la route avec la même excitation que des jeunes poulains lâchés dans un pré !

Deuxième constatation, il y a maintenant 70 % de clients masqués dans le supermarché que je fréquente. Par contre une installation servant à la distanciation sociale a déjà été retirée. Ça, ce n'est pas très malin.

Troisième constatation, on voit beaucoup plus de piétons qui circulent sur les trottoirs et plus d'un tiers sont masqués. Moi qui considérais que le port du masque était avant tout indispensable dans les endroits clos (magasins, parties communes des résidences), avec le déconfinement et l'augmentation des piétons en circulation qui s'en suit, il va falloir maintenant aussi le mettre dehors. D'abord pour se protéger un peu, mais surtout par respect pour ceux qui le portent.
Je n'ai pas été faire mon sport préféré (footing) depuis très longtemps maintenant ... Il va falloir régler ce problème de masque, car je ne me vois pas courir en croisant un groupe de piétons (ou d'enfants) masqués ...

Quatrième constatation, tous les ouvriers que j'ai pu voir aujourd'hui étaient tous masqués. Deux qui travaillaient sur un toit, et un groupe d'une demie douzaine qui préparait des travaux dans la rue. J'ai hâte de voir nos fameux jardiniers revenir, eux qui m'avaient dit qu'ils avaient essayé le masque mais que ce n'était pas pratique pour travailler ! Pendant qu'ils étaient venus 3 fois tondre une pelouse qui n'en avait pas besoin, un jardiner municipal était venu tondre une seule fois la pelouse qui jouxte notre résidence, c'était en avril et lui était masqué ! Félicitations à l'équipe technique de la ville de Meaux pour son sens de la responsabilité.

Vu également deux hommes d'une cinquantaine d'années, genre cadres confirmés, qui se "postillonnaient" joyeusement à la figure sans masques à 50 cm l'un de l'autre ... Qu'ils n'aient pas peur d'attraper la maladie est une chose, mais qu'ils n'aient pas peur de la transmettre me sidère. Plus de 25 000 morts ne suffisent toujours pas.

Parce que tous ensemble nous constituons une société, il s'agit de le montrer en étant disciplinés.

Si tout le monde pouvait se dire : "Le Covid-19, il ne passera pas par moi."




***********************************************************************************************
  Mise à jour du 26 mai 2020 (Tous droits réservés - TECHNETEA)

Deux sorties au supermarché depuis la dernière mise à jour. Merveilleux, 90 % des clients portent maintenant un masque. Quand tout le monde aura compris que le port du masque est le premier geste barrière, peut-être y aura-t-il enfin une raison de croire que nous allons bientôt sortir de ce cauchemar.

Oui, quand tout le monde aura compris .... Parce qu'il y en a encore 10 % sans masque de protection, dont cet homme que j'ai vu tousser dans son coude. Autre motif de mécontentement, des dispositifs destinés à la distanciation sociale ont déjà été retirés.

Dans la dernière mise à jour j'avais écrit avoir vu une équipe d'ouvriers masquée. Une semaine plus tard, la même commençait déjà à donner des signes de désinvolture : un qui n'en porte pas et qui parlait beaucoup (le chef d'équipe ?!!), un autre qui le laisse négligemment sous le menton.

D'une manière générale, on voit trop de gens qui se parlent face à face sans protection comme s'il n'y avait plus rien. Faudra-t-il en venir à des peines de prison pour ceux qui font preuve d'incivisme comme dans certains pays ! (voir lien N°1)


Ci-dessous est remis à jour le tableau déjà présenté le 10 mai, où figurent les 4 états US les plus touchés avec les 2 états US les plus peuplés, suivis des deux même pays européens.

En rouge est indiquée l'augmentation depuis le 10 mai. On y voit notamment que dans l'état de New York la progression est encore importante en comparaison avec les 2 pays européens pris en référence, et que les Etats Unis n'ont pas réussi à freiner la contagion vers les 3 états limitrophes (New Jersey, Massachusetts, Connecticut), alors que les 2 états les plus peuplés et plus éloignés de l'épicentre (Californie, Texas) sont encore relativement préservés de l'épidémie.

Nota : Depuis 2 semaines, la France donne des chiffres non fiables avec notamment plusieurs fois des chiffres en diminution pour ce qui concerne les décès dans les EPHAD.

                   Population                Décès            Ratio de décès pour          
	     (arrondie, en millions)      (au 26 mai)	        mille habitants 

New York             19.5                    29529               1.51    (+0.14)         
New Jersey             9                     11340               1.26    (+0.26)
Massachusetts          7                      6473               0.92    (+0.23)
Connecticut           3.5                     3769               1.08    (+0.24)
           
Californie           39.5                     3884               0.10    (+0.03)  
Texas                 29                      1583               0.05    (+0.01)

Belgique             11.5                     9364               0.81    (+0.06)   
France                67	             28596               0.43    (+0.04) 

            (Sources Internet pour la population et Worldometers pour le nombre des décès)
Lien Internet à titre documentaire :
(Le rédacteur de cette page ne saurait être tenu responsable des publicités, virus ou autres malware qui pourraient être intégrés à ces liens)

(1) Dans certains pays, prison pour ceux qui ne portent pas de masque



***********************************************************************************************
  Mise à jour du 2 juin 2020 (Tous droits réservés - TECHNETEA)

Nouvelle sortie supermarché ce week-end, et là grosse surprise, les masques sont maintenant en vente à la caisse. J'avais publié cette idée dès le 18 avril et 6 semaines plus tard je la vois mise en application.

De la même manière dès le 22 mars, j'expliquais dans ce blog que le port du masque est de toute première nécessité. Sept semaines plus tard il est rendu obligatoire dans les transports en commun.

Non que je pense que ce blog est lu régulièrement par des personnes décisionnaires, mais je dirais plutôt que j'ai peut-être des idées quelques semaines avant les autres ! Ce qui me permet de lancer un petit message tout en humour à tout client qui pourrait passer par là : "Choisir Technetea, c'est choisir un partenaire technique qui voit avant les autres !"

Par contre là où je ne vois toujours pas, c'est l'intérêt de porter son masque négligemment sous le menton, aussi bien pour du personnel de magasin que par des clients qui font la queue aux caisses. Et là ça ne passe pas, je ne comprendrai jamais cette désinvolture. Je ne sais pas qui a lancé cette mode. Il y a toujours des réfractaires qui ne comprennent pas leur propre responsabilité potentielle dans la transmission de l'épidémie. Responsables mais pas coupables ?

Est-il nécessaire de toujours répéter les même choses aux gens qui ne veulent pas les entendre ? Un nombre important de personnes sont contagieuses mais sont asymptomatiques ou pré-symptomatiques. Le virus se propage par les micro-gouttelettes expirées notamment en parlant. Suivant leurs tailles, elles peuvent rester plusieurs heures en suspension dans l'air avant de se déposer. Elles sont transportées par les flux d'air, comme ceux provoqués par les systèmes d'air conditionné, les ventilateurs. Dans les immeubles, la VMC aspire le virus en dessous des portes palières. Les endroits clos comme les ascenseurs favorisent la transmission du virus entre utilisateurs.

Ce coronavirus est pourtant fragile, mais ce sont nos comportements qui favorisent son expansion. Comme il s'agit bien souvent d'habitudes culturelles, l'impact du virus n'est pas le même suivant le pays. En Asie si on ne porte pas son masque, c'est de l'incivisme ; par contre dans d'autres pays, le porter est parfois considéré comme un signe de faiblesse !!! Deux cultures, deux résultats face à l'épidémie.

Ci-dessous est représentée la situation en Allemagne région par région avec les chiffres disponibles le 29 mai. La moyenne nationale allemande des décès en fonction de la population est de 0.1 pour mille, alors qu'elle est 4 fois plus importante en France. L'analyse est d'autant plus intéressante que l'Allemagne est en contact avec 9 pays frontaliers.

Sur la carte qui fait suite au tableau, figurent les moyennes nationales du nombre de décès en fonction de la population pour chacun des pays limitrophes. Pour ce qui concerne la France, le chiffre de la région Grand Est est également mentionné entre parenthèses, car il est localement plus fort que la moyenne nationale française.

			    Population 	    Superficie       Densite pop     Décès     Ratio de décès pour 
                            (millions)    (milliers km2)      (hab/km2)    au 29 mai      mille habitants
  Bavière                        13.1          70.5              186          2454            0.19       
  Sarre                           1.0           2.5              396           165            0.17       
  Bade-Wurtemberg                11.1          36                308          1743            0.16       
  Hambourg                        1.9           0.8             2375           245            0.13       
  Rhénanie du Nord-Westphalie    17.9          34                526          1582            0.09       
  Basse-Saxe                      8.0          47.5              168           587            0.07       
  Hesse                           6.3          21                205           471            0.07       
  Thuringe                        2.2          16                137           159            0.07       
  Brandebourg                     2.5          29.5               85           169            0.07       
  Rhénanie-Palatinat              4.1          20                205           230            0.06       
  Brème                           0.7           0.4             1725            42            0.06       
  Saxe                            4.1          18.5              222           210            0.05       
  Berlin                          3.7           0.9             4111           196            0.05       
  Schleswig-Holstein              2.9          16                181           144            0.05       
  Saxe-Anhalt                     2.2          20.5              107            55            0.03       
  Mecklembourg-Poméranie occid.   1.6          23                 70            20            0.01       

     (Sources Internet pour la population et les surfaces, de.statista.com pour le nombre des décès)
Covid-19 en Allemagne - 1 juin 2020

A l'exemple de la France qui n'est pas non plus touchée de manière homogène, la moyenne des données sur l'ensemble de l'Allemagne cache aussi des disparités importantes. Seules 4 régions sont réellement touchées : Hambourg, la Sarre, le Bade-Wurtemberg et la Bavière. Et pour ces deux dernière régions très peuplées, une analyse plus détaillée permettrait sans aucun doute de repérer localement des zones obligatoirement au-delà des 0.2 pour mille.

Sans surprise, plus la densité de population est localement faible, moins l'épidémie a de chance d'être active. Mais à l'inverse avec les exemples des régions de Brème et de Berlin, il est établi que le fait d'avoir une population dense ne signifie pas systématiquement une forte contagion. Tout est une question de mesures et de préparations, et sans aucun doute également de prise de conscience individuelle.

Sur cette carte il est visible, à l'exception de la région de Hambourg commercialement très tournée vers l'extérieur, que le coronavirus a progressé à partir de l'Ouest et du Sud. L'Allemagne a rétabli des contrôles aux frontières à partir du 16 mars, peut-être déjà un peu tardivement d'ailleurs car il semble maintenant établi que le coronavirus circulait en France au moins depuis le début du mois de décembre.

Il est à noter d'ailleurs que les chiffres sont les mêmes au Luxembourg et en Sarre, deux régions économiques très liées avec le département français de la Moselle, Une analyse de la situation dans la région Grand Est faite sur le même modèle, sera probablement intégrée dans une prochaine mise à jour de ce blog.

Comparer l'Allemagne avec ses pays limitrophes est tout à fait pertinent, car le niveau de vie y est sensiblement identique, et la pyramide des âges doit également être très proche. Ce dernier point est particulièrement important, car en terme de décès, ce sont statistiquement les tranches d'âge au-delà de 60 ans qui sont très majoritairement les plus touchées.

Alors pourquoi une telle différence entre les pays de l'Ouest et le reste de l'Europe ? Cela dépend du niveau impréparation voir d'incompétence, de la distance avec les épicentres, de la date de prise de conscience du problème, des mesures prises et de leurs applications, le type d'urbanisme, les interactions commerciales entre les territoires, ...

Les gouvernements européens ont décidé le déconfinement progressif et la réouverture prochaine des frontières. Attention à l'excès d'euphorie et aux pseudo certitudes. La contamination s'est majoritairement faite en Europe de l'Ouest sur les 8 semaines de la mi janvier à la mi mars. Le confinement et le cloisonnement aux frontières ont limité la casse, mais le coronavirus est maintenant largement répandu sur certains territoires avec des foyers qui ne demandent qu'à se rallumer, et la possible expansion à des territoires encore pour l'instant épargnés.

Il est trop tard pour repenser structurellement nos villes et nos régions. Mais cette épidémie doit nous faire reconnaître la faiblesse de nos sociétés, et il appartient maintenant aux politiques, aux architectes et aux ingénieurs, de tirer les leçons de cet épisode épidémique pour en tenir compte pour tous les développements futurs, que ce soit les protections élémentaires, les concentrations de populations, les transports, les magasins, les écoles, les spectacles, l'aménagement du territoire et les modes d'échange entre territoires.

Liens Internet à titre documentaire :
(Le rédacteur de cette page ne saurait être tenu responsable des publicités, virus ou autres malware qui pourraient être intégrés à ces liens)

La climatisation des locaux favorise la dissémination du virus
Document PDF déjà cité le 22 mars - La transmission aérienne des agents infectieux - (voir la page 9)

- On se dit alors : "C’est un virus." Sauf que cette année, c’était peut-être le coronavirus
Un cas en région Parisienne dès la fin décembre
Le coronavirus déjà présent en Alsace au début du mois de décembre ? Peut-être même avant ?

Contagions lors d'une messe en Allemagne
Rechute chez certains patients



***********************************************************************************************
  Mise à jour du 10 juin 2020 (Tous droits réservés - TECHNETEA)

Depuis trois semaines, Technetea fonctionnait à mi-temps sans que cela servait vraiment à quelque chose, mais depuis quelques jours les sollicitations reviennent et l'entreprise est donc redevenue opérationnelle à 100 %. Toutefois des précautions extrêmes vont être prises, notamment pour la réception des matériels commandés, car le danger épidémique est toujours bien là.

Je sais ... On nous dit que ça va mieux, on nous invente même la théorie de l'immunité croisée pour nous expliquer que ça aurait pu être pire (sans doute une nouvelle exception française). Il faut être lucide, toutes les régions françaises n'ont pas été touchées avec la même intensité, le nombre de décès augmente toujours, lentement mais il augmente, et on ne peut pas décemment se réjouir que le nombre des hospitalisés en réanimation baisse quand on voit qu'ils viennent grossir le nombre des décès. De plus, 100 à 150 nouvelles personnes sont hospitalisés chaque jour pour cause de Covid-19, ce qui prouve bien que ce n'est pas fini et que la contagion continue.

C'est l'occasion de remettre à jour le tableau des pays les plus touchés dans le monde en fonction de leur population. Il est complété pour les USA, par les états américains dont le taux de décès est supérieur à la moyenne nationale. En rouge figure l'augmentation des décès en deux semaines. Il est possible de voir que malgré un net ralentissement par rapport au bilan du 26 mai, la progression est encore vive dans le Nord Est des USA, notamment pour les 3 états limitrophes de l'épicentre New-York..

                   Population                Décès            Ratio de décès pour          
	     (arrondie, en millions)      (au 10 juin)	        mille habitants 

New York              19.5                   30680                   1.57    (+0.06)   
New Jersey              9                    12467                   1.39    (+0.13)   
Connecticut            3.5                    4120                   1.18    (+0.10)     
Massachusetts           7                     7454                   1.06    (+0.14)   
Rhode Island           1.1                     812                   0.74
District Of Columbia   0.7                     499                   0.71 
Louisiane              4.7                    2974                   0.63         
Michigan	       10                     5955                   0.60  
Pennsylvanie           13                     6161                   0.47 
Maryland                6                     2844                   0.47                   
Illinois               13                     6095                   0.47    
Delaware                1                      413                   0.41       
moyenne nationale USA  328                  115141                   0.35    (+0.04) 
                          

Saint Marin          0.034                      42                   1.24    (+0.00) 
Belgique             11.5                     9636                   0.84    (+0.03)     
Andorre              0.077                      51                   0.66    (+0.00) 
Royaume Uni          66.5                    41128                   0.62    (+0.06) <--   
Espagne               47                     27136                   0.58    (+0.01)
Italie                60                     34114                   0.57    (+0.02)
Suède                 10.5                    4795                   0.46    (+0.07) <-- 
France                67	             29319                   0.44    (+0.01)     
Irlande               4.9                     1695                   0.35    (+0.02)
Pays-Bas              18                      6042                   0.34    (+0.02)
Suisse                8.6                     1937                   0.23    (+0.01)

            (Sources Internet pour la population et Worldometers pour le nombre des décès)

Le tableau permet la comparaison entre les états américains et l'Europe, où l'épidémie est seulement centrée sur la partie la plus occidentale avec une tendance à la stabilisation, même si deux pays ont toujours une augmentation nettement supérieure aux autres. La Suède, qui a "joué" la carte du non-confinement, a maintenant dépassé les chiffres officiels de la France.

Sur le tableau annexe ci-dessous, les chiffres montrent également que la Suède est nettement devant les 3 autres pays scandinaves et devant les 5 autres pays qui ont une ouverture sur la Baltique. L'exception suédoise ...

                   Population                Décès            Ratio de décès pour          
	     (arrondie, en millions)      (au 10 juin)	        mille habitants 

Suède                 10.5                    4795                   0.46 
Danemark               5.8                     593                   0.10           
Finlande               5.5                     325                   0.06           
Norvège                5.4                     239                   0.04          

Allemagne              83                     8844                   0.11  
Estonie                1.3                      69                   0.05        
Pologne                38                     1215                   0.03
Lituanie               2.8                      74                   0.03          
Lettonie               1.9                      26                   0.01         

            (Sources Internet pour la population et Worldometers pour le nombre des décès)



***********************************************************************************************
  Mise à jour du 20 juin 2020 (Tous droits réservés - TECHNETEA)

Il y a environ un mois, un éminent professeur expliquait que l'épidémie de Coronavirus Covid-19 suivait une courbe "en cloche" assez générale comme le font la plupart des épidémies, et qu'il ne croyait pas à un rebond qu'il qualifiait même de "fantaisie". Je le cite également sur le fond en résumant un peu : "Une épidémie monte, puis décroît et disparaît, et on ne sait pas pourquoi".

Dans cette interview, apparaît également cette phrase : "l'étude mathématique qui prédit." Là ça fait peur ! Si la panique est telle, qu'on donne le pouvoir aux mathématiciens ...

Ceux qui me connaissent savent que je ne peux pas me contenter d'un tel discours. Professionnellement il m'arrive de me retrouver devant des situations difficiles à interpréter et je pense que l'on doit toujours chercher à expliquer les choses. Quand on n'y arrive pas, ça signifie qu'un facteur important n'a pas été intégré.

Ce professeur parlait comme un biologiste, mais pour moi le déroulement d'une épidémie n'est pas uniquement une question de biologie, c'est aussi un phénomène de société comme je vais essayer de le démontrer. Donc voici la fameuse courbe "en cloche", que je me permets de décomposer en 7 phases.

Courbe en cloche d'une épidémie

Phase 1 : la période sourde
Le phénomène est enclenché, il agit de manière silencieuse. Il n'y a encore aucun signe vraiment visible, c'est le calme avant la tempête.

Phase 2 : le temps de l'insouciance
Le phénomène est maintenant visible, mais les spécialistes et les décideurs font preuve de trop de confiance en pensant qu'ils sauront gérer. La "masse", elle, pense qu'elle n'est pas concernée, que la foudre s'il y a, tombera forcément sur la maison d'à coté.

Phase 3 : la situation hors de contrôle
Le phénomène suit maintenant une courbe exponentielle inquiétante. Il est nourrit par tout ce qui s'est passé lors des deux phases précédentes. Le tsunami est là et il se fait entendre, toute sa puissance est encore immergée.

Phase 4 : la prise de conscience
La mise en cause des responsables, la panique générale, font qu'obligatoirement des décisions sont prises, que ce soit au niveau collectif ou pour chacun au niveau individuel. Que les mesures soient appropriées ou non, il serait irresponsable à ce stade de ne pas agir.

Phase 5 : la glissade
Quelles que soient les décisions prises, il faut maintenant attendre. Il faut que le phénomène se dégonfle et libère toute l'énergie accumulée pendant les phases précédentes. La courbe est maintenant devenue linéaire, les sources qui alimentent le phénomène sont petit à petit coupées.

Phase 6 : la reprise de contrôle
A part quelques soubresauts, l'inversion de tendance se confirme peu à peu, et le phénomène commence à baisser d'intensité.

Phase 7 : l'apaisement progressif
Le phénomène n'arrive plus à s'alimenter pour continuer à progresser. La descente est plus ou moins rapide en fonction de la qualité des mesures prises, mais surtout de l'application à les suivre.

Je veux ici beaucoup insister sur cet aspect de "prise de conscience" de la société. C'est parce la prise de conscience a été trop tardive dans certains pays, qu'il y a un nombre de décès aussi important. L'exemple type est le Royaume Uni. Et pour ce qui concerne la Suède, c'est sans commentaires ...

Il est évident qu'en ne considérant qu'une période donnée, une épidémie ne peut que disparaître ! Les morts ne peuvent pas mourir une deuxième fois ! En France, d'après les dernières données de "Santé publique France", 89 % des 19 000 décès à l'hôpital concernent des 65 ans et plus, auxquels il faut encore ajouter 10 000 morts dans les EHPAD. Est-ce vraiment un phénomène purement médical ? Est-ce la fatalité ? Ou est-ce une gestion scandaleuse ? Un député a écrit "On a laissé mourir nos vieux".

Combien de morts en moins si la date de confinement avait été prise plus tôt ? Combien de morts en moins si l'attention avait mise dès le départ sur le port du masque pour tout le monde ? Pendant que les masques étaient réservés pour le personnel soignant, les gens se contaminaient joyeusement dans les transports en commun, dans les magasins, au travail, à l'école, dans les EHPAD, etc ... ajoutant ainsi encore du monde aux urgences. Toute la communication concernant le port du masque restera comme le point le plus scandaleux de cet épisode épidémique.

C'est parce qu'il y a eu une prise de conscience notamment au niveau individuel que la courbe s'est inversée.

- Alors que jusqu'au 15 mars je n'avais encore vu personne masqué, cinq jours plus tard 10 % des clients dans le supermarché étaient masqués, puis le mouvement s'est amplifié dans les semaines suivantes.

- Encore aujourd'hui, 70 % de clients masqués dans le supermarché que je fréquente. Mais le nombre de personnes masquées a déjà baissé, et un bon nombre de personnes non masquées ont visiblement plus de 65 ans ! J'en faisais la remarque à un vigile qui était juste à coté de moi quand j'attendais à la caisse et il m'a répondu : "Le port du masque est conseillé mais pas obligatoire, alors les gens commencent à prendre des libertés".

- Par contre à la Poste de Meaux, filtrage à l'entrée et port du masque obligatoire pour entrer.

Non !!! On n'a pas le droit de dire qu'une épidémie ça vient et ça disparaît sans qu'on sache pourquoi. Ce serait déresponsabiliser la population qui a justement tout le pouvoir sur la propagation de l'épidémie. Une épidémie ça disparaît quand les gens agissent pour se protéger. Il en a toujours était ainsi dans toutes les épidémies de l'histoire de l'humanité. Celle-ci n'est pas différente des autres, chacun a cette lourde responsabilité individuelle de ne pas transmettre le virus.


Maintenant regardons les chiffres des régions de France ci-dessous. Ce sont les derniers chiffres donnés par "Santé publique France" concernant la situation au 16 juin, où seuls apparaissent les décès dans les hôpitaux, les décès dans les EHPAD ne sont pas inclus.

                               Population           Décès         Ratio de décès pour          
	                (arrondie, en millions)  (au 16 juin)	    mille habitants 

  Grand Est                        5.5               3518                0.64       
  Ile de France                   12.3               7358                0.60       
  Bourgogne - Franche Comté        2.8               1032                0.37       
  Hauts de France                  6.0               1804                0.30       
  Auvergne - Rhône - Alpes         8.0               1721                0.22       
  Centre - Val de Loire            2.6                528                0.20       
  Provence - Alpes - Cote d'Azur   5.1                927                0.18       
  Corse                            0.35                59                0.17       
  Normandie                        3.3                427                0.13       
  Pays de la Loire                 3.8                461                0.12       
  Occitanie                        5.9                508                0.09       
  Bretagne                         3.3                257                0.08       
  Nouvelle Aquitaine               6.0                411                0.07       

  Moyenne nationale - Métropole     65              19011                0.29      (décès hôpitaux uniquement)


(Sources Ined pour la population et Santé publique France pour le nombre des décès)
                   --- Décès dans les hôpitaux seulement ---
Covid-19 en France (hors EHPAD) - 14 juin 2020

Un collègue me soutenait il y 3 semaines que la Bretagne avait été durement touchée ! C'est une plaisanterie ?!  Seule la partie du Nord-Est de la France a réellement été touchée, dont particulièrement deux régions, l'Ile de France et le Grand Est, qui représentent ensemble seulement 27 % de la population. Les régions en contact direct avec l'Italie et l'Espagne, sont même nettement en dessous de la moyenne nationale.

Le confinement trop lâche n'a pas éradiqué le virus, il a seulement ralenti sa propagation. Avec le déconfinement, la voie est maintenant libre pour qu'il se propage à nouveau plus vite, et s'étende à l'ensemble du pays à partir des deux principaux épicentres.

Qu'arrivera-t-il dans quelques semaines lorsque des vacanciers issus des régions touchées (IDF par exemple) vont débouler sans masques dans les régions touristiques côtières jusqu'à présent épargnées ? N'y a-t-il pas là un risque de rebond ?

Avec la réouverture des écoles, des restaurants, des activités de loisir, peut-on craindre l'uniformisation progressive du ratio de décès sur l'ensemble du territoire ?

Les mathématiques de la courbe "en cloche" fonctionnent à la seule condition de ne pas changer les règles du jeu en cours de route. Sinon, ça s'appelle jouer à la roulette russe.

Le premier geste barrière est le port du masque.

Liens Internet à titre documentaire :
(Le rédacteur de cette page ne saurait être tenu responsable des publicités, virus ou autres malware qui pourraient être intégrés à ces liens)

Lien sur le dernier point épidémiologique hebdomadaire de "Santé publique France" (voir le tableau page 14)

Des traces de coronavirus Covid-19 détectées en Italie dans des anciens échantillons d'eaux usées datant de décembre 2019
33 cas positifs après un simple repas de famille



André GAJNY - gérant de la société Technetea

Pour lire la partie postérieure au 20 juin, suivez ce lien ...